SOCIÉTÉ

Hôpitaux: Quand le masque est obligatoire à l’entrée, et non à l’intérieur…

Le monde entier est touché par une crise sanitaire, la  COVID-19. Le Burundi n’a pas été épargné de cette pandémie. Beaucoup de pays ont pris les mesures de préventions tel le port du masque qui est obligatoire. Au Burundi le port du masque n’est pas obligatoire. Mais les masques sont devenus plus des produits commerciaux qu’une protection sanitaire.

La covid-19 est une maladie respiratoire pouvant être mortelle chez les patients fragilisés par l’âge ou une autre maladie chronique. Elle se transmet par des gouttelettes respiratoires d’une personne infectée ou par contact rapproché avec cette dernière.

>>>>> LIRE AUSSI: Comment le Burundi fait face à la covid-19

Le virus entraine beaucoup de décès du jour au jour. Certains pays ont imposé des mesures de préventions telles, le confinement, la distanciation sociale et le port de masque obligatoire.

Au Burundi, selon Thaddé Ndikumana le ministre de la Santé publique                       la situation n’est pas alarmante, 1 seul cas de décès. Même si la situation est maitrisée ; le gouvernement a lancé une campagne de lutte contre la covid-19 « NDAKIRA, SINANDURA, SINANDUZA » dans laquelle le ministre de la sante publique et de la lutte contre le SIDA demande à la population de se laver les mains fréquemment et respecter la distanciation sociale. Mais le port du masque n’est pas obligatoire.

Une protection sanitaire ou un produit commercial ?

Selon le porte-parole du ministère de la Santé Publique, les personnes qui sont recommandées de porter un masque sont : le personnel de santé, les personnes testées positives à la covid-19 ainsi que les  cas suspects et les personnes contacts en quarantaine.

Récemment, certains hôpitaux ont imposé le port obligatoire de masque pour la sécurité des patients et de tous  ceux qui fréquentent ces hôpitaux.

« Je suis venu assister un ami qui est hospitalisé ici. C’est ma première fois que j’entre dans un hôpital pendant cette pandémie. Donc j’ai acheté un masque comme les autres. Par surprise peu portait un masque, ni les patients ni les gardes malades.je me suis demandé pourquoi il nous oblige d’acheter un masque  alors qu’on en porte même  pas ? »se demande N.S une des personnes qui ont fréquenté un hôpital se trouvant dans le quartier du Nord de Bujumbura.

Bongenya  A. un habitant du quartier du Sud pour lui, l’achat des masques dans des hôpitaux c’est du business : « un masque est devenu comme un laisser passer dans les hôpitaux. Cela n’a rien avoir avec la protection ».

Pourquoi exiger un masque à l’entrée d’un hôpital, quand son port à l’intérieur n’est pas obligatoire ?

Fabrice BIMENYIMANA

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button