SantéSOCIÉTÉ

La femme vulnérable et hospitalisée ne doit être laissée de côté dans le développement durable : Nacham Africa raconte son expérience

Une femme en bonne santé est une femme qui innove, entreprend, produit et pérennise son activité selon Dr Elyse NSHIMIRIMANA, chargée du volet Autonomisation de la femme au sein de cette association qui assiste les malades vulnérables hospitalisés dans les hôpitaux publics.

Elle indique qu’à travers le dialogue régulier avec les bénéficiaires hospitalisés ou accompagnant leurs proches hospitalisés depuis une longue période, le constat est que beaucoup d’entre elles étaient actives dans leurs communautés mais suite à la situation liée à la maladie, elles ont perdu tout espoir de se relever.

Suite au long séjour hospitalier malgré elles, ces dernières deviennent des oubliées des projets de développement dans leurs communautés ainsi à la sortie de l’hôpital, elles ne participent pas dans l’élan de développement comme le souligne Dr Elyse.

Dans l’atteinte des objectifs du développement durable, personne ne doit être laissé de côté et ces femmes doivent être incluses pour y parvenir. NACHAM AFRICA s’est donné comme mission de renforcer les capacités de ces femmes pendant l’hospitalisation à travers des séances de coaching et une fois sorties, nous projetons en présence des partenaires financiers de les accompagner pour une bonne réintégration socio-économique dans leurs communautés. Ceci est une voie pour construire une société juste, inclusive et durable conclut Dr Elyse NSHIMIRIMANA.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button