BasketballSPORTS

La FEBABU pose un geste louable de reconnaissance

Ce dimanche, Bujumbura était devenu la capitale du basketball de l’Afrique de l’Est. La ville vibrait au rythme du ballon orange. En marge de la finale qui a opposé les grands rivaux URUNANI contre DYNAMO, la Fédération de Basketball du Burundi a posé un geste inattendu.

Tandis que la finale battait son plein, NEW STAR s’est invité dans l’événement. Le club qui a été éliminé en quart de finale de Viva champions, a fait objet de la remise de certificat de reconnaissance à l’endroit d’Aimé Nkonyereza et Lionel Uwintwari respectivement Président et Vice-président du club URUNANI.

Qui n’a pas entendu l’opinion s’interroger sur le degré d’implication du club URUNANI dans ce périple de NEW STAR ? Des noms les uns surprenant que les autres ont déjà été collés à la délégation de NEW STAR. Tantôt «URU-NEW STAR», ou encore «URU-STAR». Mais l’implication des dirigeants du club URUNANI a été honorée publiquement par la FEBABU.

Au mois d’octobre 2021, NEW STAR le champion national a représenté le Burundi dans les éliminatoires de BAL à Dar-es-Salaam. Le ministère des sports n’ayant plus de budget pour ce genre de mission, ils ont dû se rabattre ailleurs. Ainsi, un accord a été trouvé entre URUNANI et NEW STAR pour financer ce voyage. En 2017, on avait vu NEW STAR partir avec retard à Dar-es-Salaam par la voie terrestre, cette fois, c’est à partir de l’aéroport Melchior Ndadaye qu’ils ont décollé.

Pour un club ou une équipe nationale déclarée absent dans ces compétitions internationales, c’est automatiquement une amende de 10.000 dollars. C’est sur  cet aspect-là que Jean Paul Manirakiza Président de la FEBABU a prononcé son mot de circonstance en octroyant les certificats de reconnaissance à ces deux personnalités. «(…) au moment où le ministère venait de nous signifier qu’il n’y avait pas de budget pour la sortie de NEW STAR, ils ont intervenu. Ce certificat est un signe de reconnaissance pour leur contribution au développement du basketball (…)» a-t-il dit.

La FEBABU a donc remis à Aimé Nkonyereza et Lionel Uwintwari les certificats de reconnaissance sous un tonnerre d’applaudissement.

Par ce geste louable, la Fédération de Basketball  du Burundi a confirmé tout haut ce que l’opinion pensait tout bas. Toutefois, laisser croire aux gens qu’URUNANI agit en bon samaritain, serait un trompe-l’œil.

Armand NISABWE

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button