SPORTS

Guy Orly Irankunda : «…je voulais être banquier»

Guy Orly Irankunda est un athlète burundais renommé dans le tennis. Même si aujourd’hui il fait la fierté de son pays dans ce sport, le tennis n’a pas toujours été sa seule passion. Les rêves ce n’étaient pas ce qui manquait, mais au fil des années face à toutes ces passions, le tennis  s’est imposé.

Surnommé « type » par son père Guy Orly Irankunda est né à Gitega dans une famille sportive. « Le sport chez nous c’est une tradition, presque tout le monde jouait au tennis ce qui fait que j’ai commencé à toucher une raquette dès mes premiers pas » dit il.

Etant dans la fleur de l’âge le tennis n’était pas son seul sport préféré, sportif qu’il était le jeune « type » était un touche à tout. Du tennis au football en passant par l’athlétisme tout ne lui résistait point à part le basket bien sur qui  n‘était pas sa tasse de thé.

«Je voulais être banquier…»

Toutefois, aussi talentueux qu’il était,  envisager une carrière professionnel était de loin un rêve. « Je voulais vraiment être un grand athlète pas spécifiquement du tennis mais dans n’importe lequel de ces sports que j’exerçais mais ce n’était pas facile alors  je voulais être banquier. C’était un métier qui me passionne » précise t-il.

Motivé par son père, il fait ses débuts dans un club local de tennis, dans lequel il ne tardera pas à se faire remarquer. Au bout de quelques années il représente le Burundi dans les tournois de la sous-région : Deux ans plus tard l’occasion tant rêvé se présente, une opportunité d’intégré une prestigieuse école en Afrique du Sud où bon nombre de professionnel sont passés. Le moment était alors venu de faire ses preuves afin de réaliser son rêve le plus fou. « Je ne vais pas dire que ca a été facile car à côté je continuais mes études sans oublier qu’être pro ne demande pas seulement un entrainement assidu cela demande aussi des moyens  vu que j’étais dans la catégorie simple, je n’avais pas d’équipe ce qui fait que toutes les dépenses étaient à ma charge. Heureusement ma famille m’a beaucoup soutenu  je les dois tout » confie-t-il.

Objectif : Etre dans le top 50 au monde

Aujourd’hui évoluant aux USA et parmi les 1000  meilleurs au monde, il ne compte pas en rester là. « Même si je suis au début de ma carrière professionnel, j’espère passer à un autre niveau : être dans le top 50 et participer à ces grands tournois : le grand chelem ou Roland Garos » dit-il.

Cheminant vers le sommet de son art, Guy Orly Irankunda est la preuve que croire en ces rêves n’est pas une folie même si parfois trouver son chemin n’est pas facile. Mais si c’est vraiment ton point fort et que tu l’accompagnes de détermination tôt ou tard, le rêve se réalise.

Donald NISHIMWE

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button