FootballSPORTS

Petit à petit, Vital’o renaît de ses cendres

Image d’archive montrant un joueur de Vital’o ©Akeza.net

En éliminant Burundi Sport  Dynamic en ½ finale sur 2-1, Vital’o FC a son billet pour la finale de la Coupe du Président, édition 2018. La formation des mauves et blancs est de retour sur les podiums.

Après le départ de ces cadres vers le Rwanda dont le coach Francis Haringingo alias Mbaya, Vital’o FC était fragilisé dans son vestiaire. Nous sommes à la veuille de la saison 2017-2018. Un nouveau staff est vite mis sur place pour prendre en main ce club. Vital’o FC ne se porte pas bien, même si ce n’est pas trop alarmant. Fin de la phase aller.

C’est quelques jours avant la reprise de la phase retour de la «Primus league» que la direction de Vital’o FC  fait une annonce surprenante.  «Coach Yaoundé est de retour». Une bonne nouvelle pour les supporters de Vital’o FC,  et cela n’a pas tardé à se manifester par la forte présence des inconditionnels de ce club au stade.

Ayant raté le titre du championnat national «Primus ligue», Vital’o FC ne pouvait que concentrer ses efforts dans la Coupe du Président. Des efforts qui payent bien plutôt, car les hommes de Gilbert Kanyenkore alias Yaoundé sont en finale. Ils croiseront Delta Stars de Gatumba, un club qui a surpris plus d’un en battant en ½ finale Olympic Stars, vainqueur de l’édition précédente sur 4-1.

L‘opinion laisse croire que Gilbert «Yaoundé» Kanyenkore est un remède pour les maux de Vital’o FC. Tenez, les supporters voient en lui  le meilleur encadreur. « Depuis que Yaoundé est de retour, je ne rate aucune séance d’entrainement. Yaoundé c’est le meilleur entraineur dans ce pays. Il a sa façon de diriger ses joueurs que personne d’autre ne réussit dans ce club, en témoignent les démissions et limogeages des autres entraineurs» nous avertissait un fan fidèle lors de la 16ème journée du championnat national.

En dépit d’une phase aller pas très glorieux, Vital’o a pu finir à la 4ème position du classement du championnat nationale. Ils n’ont perdu aucun match sous la houlette du légendaire Gilbert Kanyenkore, soit plus de 15 matches. C’est un Yaoundé déterminé qu’on avait rencontré lors de son premier match après 2 ans passé loin de Vital’o. L’homme qui porte toujours une casquette était optimiste. « Vous savez  que c’est trop tard pour recruter, on va devoir composer avec les éléments disponible. Je ne peux rien promettre aux supporters, toutefois on fera de notre mieux. Pour nous, nous considérerons que chaque match est comme la finale» nous avait-il dit au bord de la pelouse du Stade Prince Louis Rwagasore.

Et voilà, si Vital’o FC remporte la finale de la Coupe du Président, ce club nous représentera  le Burundi dans la Coupe de la Confédération africaine.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button