CULTUREMusique

Musique: Etoile du Centre renaît de ses cendres

Ils nous ont fait danser, ils nous ont fait rêver, ils nous ont rappelé nos devoirs civiques à travers la musique, menant souvent  leur regard sur des différentes thématiques  qu’ils nous livraient au son d’une guitare. Eux, c’est le groupe Etoile du Centre. Après un long moment de pause, les voici encore de retour. Ils nous reviennent avec  «Rwasaze», une déclaration d’amour.

C’est vers le début des années 2000 que l’on découvre 4 jeunes hommes à l’allure différente des autres artistes. Il s’agit de Roméo Nininahazwe, Pacifique Nzitonda, Willy Sirabahenda, et Pascal. A première vue, ils ne ressemblent pas à des artistes de la nouvelle génération qu’on avait l’habitude de voir. Les tresses, les boucles d’oreilles,  des lunettes de soleil même dans une obscurité, des survêtements même quand le soleil tape fort, rien. On croirait à peine que ce sont «des stars». Sauf si tu tombes sur eux, guitare à la main, et qu’ils interprètent «Izere» ou «Akuki k’urukundo».

Le public est séduit, on voit des artistes différents des autres, qui au-delà de leurs succès, gardent les pieds sur terre, vaquent à d’autres activités. Ainsi on voit Pacifique Nzitonda dit Paci, ou Willy Sirabahenda dit Willy Etoile du Centre prendre des images. Oui à cet époque, les musiciens ne peuvent pas vivre de leurs œuvres, chose qu’ils semblent avoir bien compris. Ce combat ils en feront le leurs, motivant les autres, clairvoyants qu’ils sont. En 2004, alors que le Burundi  à peine se détache de la crise sanglante, eux ils rappellent à leurs frères de garder l’espoir qu’un jour ils vivront de leurs œuvres : la chanson «Izere».

Ecoutez la chanson «Rwasaze»

https://youtu.be/Kx78BYZgz58

Fatigués par la vente de leurs œuvres au vu et au su de tout le monde dans des shops de fortune, ils prédisent qu’en 2007 il y aura une loi sur les droits d’auteur. Ils sont accrocheurs. Ils sont lucides dans des émissions, parfois direct au point d’être jugés« musiciens engagés», vraiment un groupe sans langue de bois. Vous rappelez-vous de la chanson où il rappelait au présentateur de l’émission «Au-delà du son» de jouer aussi de la musique locale ?

Plus les années passaient, plus ils s’adaptaient  aussi aux exigences du public. Au-delà des chansons qui rappelaient aux leaders de se mettre en question, ils ont commencé à offrir au public un son différent. Des sons au tempo rythmé, des vidéos où apparaissent des figurantes au déhanchement endiablé. Des vidéos compétitives, comme  a su le dire le chanteur tanzanien Mr Blue après sa découverte du groupe. Ce changement de chapitre dans l’histoire de ce groupe aurait à voir avec l’entrée de Dj Daddy dans le groupe.

Etoile du Centre cartonnera encore et encore, jusqu’au moment où  quelques membres du groupe ont pris la décision de prêter un peu leur voix à un parti politique qui battait campagne dans la période électorale de 2010. L’opinion pense que dans un monde bipolaire, ce n’était pas une très bonne idée. On perdra de traces la force du groupe. La dernière chanson faite ensemble c’est «Dangerous».

Alors que certains classaient le dossier Etoile du Centre dans le passé sur la ligne de temps, les voici de retour. Ils signent leur «comeback» avec «Rwasaze», un titre dans lequel on retrouve Pacifique Nzitonda dit Paci et Willy, une production signée Amir Pro. Un bon son, on sent qu’après une longue pause, le génie qui sommeille en eux, est toujours là.

Le retour ou un simple tour au studio ?

Après avoir écouté la chanson «Rwasaze», nous avons contacté le groupe. Ils nous assurent qu’ils sont de retour. « Nous marquons notre retour. Parfois vous entendrez deux sur une chanson ou en solo. Vous nous entendrez aussi en groupe. Des chansons signées au nom du groupe» nous dit Willy.

Etoile du Centre ne s’est jamais disloqué, du moins si on en croit les propos de Willy Sirabahenda.« Etoile du Centre en tant que groupe ne s’est jamais disloquée. Je dirais qu’on manquait de temps vu que chacun a ses occupations autres que la musique». Et à la question de savoir si Willy et Paci ne seront pas les seuls à s’unir pour ressusciter le groupe, il ne répond que non. « Dans notre groupe, enregistre qui est prêt, mais la chansons sort au nom du groupe Etoile du Centre».

«Nous sommes de retour» tient-t-il  préciser. Willy Sirabahenda précise que d’autres chansons seront dévoilées progressivement.

Armand NISABWE

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button