EAC

Kenya : Uhuru Kenyatta et Raila Odinga enterrent la hache de guerre

Le président kenyan Uhuru Kenyatta, le chef de l’opposition Raila Odinga et leurs adjoints ont échangé des câlins et des excuses  ce jeudi, un geste qui vient de confirmer leur engagement à promouvoir l’unité après une période d’élection très agitée.

Cette scène s’est déroulé ce matin lors de la réunion de prière nationale annuelle du pays «national prayer breakfast». Cela intervient huit mois après la réélection de Kenyatta dans un scrutin prolongé qui a fragilisé la nation causant 92 morts selon les rapports des défenseurs des droits de l’homme.

Ce geste précède celui de mars dernier où les 2 rivaux s’étaient  serrés la main, s’engageant pour la réconciliation. Un geste qui avait surpris presque toute une nation. Les membres de l’opposition d’Odinga ont déclaré qu’ils n’avaient pas été consultés.

Lors de cette prière nationale autour d’un petit déjeuner, les 2 principales figures de la scène politique du Kenya se sont à plusieurs reprises appelés « mon frère», se serrant les uns les autres plusieurs fois, de quoi susciter un peu d’espoir.

Le vice-président William Ruto et le candidat à la vice-présidence d’Odinga, Kalonzo Musyoka, se sont également excusés les uns les autres pour toute rancune électorale et se sont étreints.

«Nous avons fait campagne les uns contre les autres, nous avons dit des choses méchantes les uns contre les autres, et aujourd’hui, je demande pardon et je voudrais m’excuser», a déclaré Kenyatta.

Et à Odinga de renchérir :”Jamais plus un Kenyan ne mourra à cause d’une élection: en mon nom et celui de tous ceux qui sont derrière moi, je présente mes excuses”, a déclaré Odinga, qui avait prétendu que l’élection lui avait été volée.

Le rapprochement entre Kenyatta et Odinga a laissé l’opposition dans le désarroi, et  la presse en sert désormais dans  les gros titres  notamment en parlant de la course électorale de 2022 et ses probables alliances.

 

 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button