CULTURE

Compagnie Trois Points: Plus qu’une troupe de théâtre…

Animés d’une même passion, les artistes issus de différents domaines se sont réunis en une compagnie : la compagnie trois points. L’objectif précis est d’explorer d’autres faces du théâtre au Burundi comme nous l’a dit Arnold Olol’enyanya un des fondateurs du groupe.

EJO : Que retenir de la compagnie trois points ?

Arnold :D’abord la compagnie trois points ce n’est pas une troupe , je dirai plutôt que c’est un groupe qui réunis divers artistes venant de différents domaines dont le théâtre, la musique , la danse, la scénographie ;c’est  une idée qui nous est venue en 2016  mais à cette époque cela n’a pas pu marcher et ce n’estqu’ en novembre  2018 que nous avons commencé. Et avec ces artistes on s’est dit créons une compagnie où tout le monde se retrouve et peu s’exprimer.

EJO : La particularité entre la  Compagnie trois points  et le Théâtre Burundais regroupant les autres troupes ?

Arnold : La différence réside au fait que le Théâtre Burundais réunis toutes les troupes du pays alors que dans la compagnie trois points chaque artistes y participe à titre personnel qu’il soit comédien, chanteur ou danseur cela dépend du projet en cours. C’est le meilleur moyen que l’on a trouvé pour parvenir à réunir tous ces différents artistes  dans un même groupe.

EJO : Projets à venir ?

Arnold : Pour  commencer en ce mois de juin on débute avec une comédie musicale, une  toute première dans l’histoire du théâtre Burundais. On ne va pas  en  rester là car tu vois il y a beaucoup d’artistes et les idées ce n’est pas  ce qui manque. On est toujours ouvert à diverses initiatives comme dit le dicton c’est au choc d’idées que jaillit la lumière on ne s’est pas  limité sur les projets que l’on peut faire : on laisse place à l’imagination car on est convaincu que le talent n’est pas encore fini.

« Mémoire éternelle » sera leur toute première présentation, un texte conçu pour l’occasion. Une comédie musicale  avec comme histoire  de deux jeunes gens issus de deux familles antagonistes, tiraillés  entre  amour  et conflits familiaux  leur couple est mis à l’épreuve. Résistera  t-il ? Un seul moyen de le savoir rendez-vous ce 15 juin 2019 a l’Institut Français du Burundi.

Propos recueillis par Donald NISHIMWE

 

 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button