Lancement officiel de l’Assemblée Générale Constitutive des actionnaires de la Banque d’Investissement pour les jeunes

Ce jeudi 3 octobre 2019, s’est tenue  à Gitega la première assemblée générale constitutive des actionnaires de la Banque d’Investissement des Jeunes, Société Publique «BIJE, S.P» Le Deuxième vice président de la République Joseph Butore a rehaussé de sa présence ces activités.

La Banque d’Investissement des Jeunes est une idée recommandée en 2016 en marge de la conférence nationale des jeunes  sous le haut patronage de Pierre Nkurunziza le Président de la République du Burundi. Avec cette assemblée générale des actionnaires, on marque un pas de géant vers la mise en place de cette institution qui vient au moment opportun.

Dans son discours, Joseph Butore a  précisé que  la Banque d’Investissement pour les Jeunes aura pour mission principale de contribuer au financement des projets de développement économique, initiés par les jeunes organisés en entreprises, en associations, ou en coopératives de droit Burundais.«La BIJE, étant la 1ère institution financière créée pour soutenir directement les projets des jeunes, le Gouvernement du Burundi réaffirme sa détermination à faire de la jeunesse un véritable moteur de développement socio-économique du pays. Avec la  Banque d’Investissement pour les Jeunes, nous allons résoudre la question de chômage, bref c’est un outil qui accordera des chances à tout le monde surtout que toutes les communes du Burundi en sont actionnaires» a-t-il dit.

Vue des participants dans cette Assemblée Générale©DR

Joseph Butore salue le travail « de conception du projet de la BIJE»  accompli par les experts  Burundais qui viennent de  faire preuve du savoir faire local. Et de demander aux autres banques de bien accueillir ce nouveau du secteur bancaire.

Au terme de cette assemblée, la Ministre de la Jeunesse Evelyne Butoyi  a  précisé à la presse  que le ministère  a organisée cette activité pour soutenir ces actionnaires afin de concrétiser ce projet. «Cette banque a un capital de 10 milliards de francs burundais. Le gouvernement à 8,5 part de capitaux tandis que les communes ont 1,5. C’est une banque qui vient soutenir les initiatives des jeunes. Compte tenu de la recommandation des experts, on ne pourra pas soutenir les jeunes individuellement, nous leurs suggérons de constituer des coopératives, associations afin de présenter leurs projets. Ce sera une sorte de compétition, et nous espérons que les meilleurs projets seront financés» a-t-elle précisé.

Cette banque vient à point nommé car nombreux sont les jeunes qui  détiennent de bons projets mais qui se retrouvent malheureusement bloqués par le manque de capitaux.

 Armand NISABWE

 

 

Please follow and like us: