Coton: La COGERCO satisfait à peine le marché local

Cette année, la  Compagnie de Gérance du Coton du Burundi «COGERCO» compte obtenir une production de 1000 tonnes de coton fibre. Une quantité qui sera vendue entièrement à la société locale AFRITEXTILE, si on en croit Pierre Claver Nahimana, Directeur General de  la COGERCO.

S’exprimant au micro de nos confrères de la RTNB, Pierre Claver Nahimana trouve que  le marché de textiles au Burundi  est en pleine expansion. L’usine AFRITEXTILE qui utilisait au moins 700 à 800 tonnes de coton fibre par an, a besoin maintenant minimum 1200 tonnes.

Il est prévu que 2400 tonnes de coton grain soient collectés  dans la campagne de la COGERCO lancée la semaine dernière.1300 tonnes de graines de coton seront vendus à l’usine RAFINA.

Il est clair que la COGERCO peine à satisfaire le marché local, qui demande de plus en plus une grande quantité de matière première. Pour relever ce défi, la COGERCO compte acquérir de nouvelles terres afin d’accroitre leur production. Ainsi ils pourront satisfaire le marché local mais aussi penser à l’exportation comme le dit Pierre Claver Nahimana, le patron de société.