CULTUREMusique

Les fêtes de fin d’années: Une opportunité pour les chanteurs burundais

C’est le début d’une nouvelle année, précédée par une fin riche en événements. La fin 2018 aura été une véritable opportunité pour les chanteurs burundais.

Tout a commencé par la célébration de noël. Après les heures de messe, les gens se sont rendus au jardin public, où était prévu un concert qui a réuni une liste de grands noms de la musique burundaise. Kidum, Big Fizzo, Masterland, Kolly Da Magic, Rallye Joe, et même Franck G80 qu’on avait perdu de vue était de la fête.

Plus la fin de l’année approchait à grand pas, plus on voyait apparaitre les affiches les unes plus surprenantes que les autres. On aura découvert même des artistes qui se produisaient  dans les coins les plus reculés.

De Ngozi à Rumonge en passant par Bujumbura, il y avait des concerts. Big Fizzo s’est vite empressé de quitter l’Europe afin de ne pas rater les concerts au Jardin Public, à Ngozi et à Rumonge. Masterland est apparu au jardin public, à Ngozi et au Treibeka. Lolilo ne pouvait rêver mieux. Après la sortie de sa chanson «Guitar», il est parti à la rencontre d’un public enflammé à Kinama. «Guitar (sa chanson, ndlr) est venue au moment opportun. Avec cette chanson j’ai vraiment assuré» a-t-il commenté avec émotions.

Natacha, ne pouvait pas manqué sur la liste. Elle a fait un concert  elle seule à Safi Beach. DJ Saido en vacances au Burundi l’a accompagnée. Le seul grand absent reste Sat-B, qui a vu ses deux concerts (au Boulevard de l’Uprona et à Lacosta Beach) annulés en raison de l’absence de Meddy.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button