Faustin Ndikumana plaide pour des Etats généraux sur la situation économique

En vue de lancer un appel au gouvernement d’organiser la tenue des états généraux sur la situation économique du pays, Faustin NDIKUMANA, expert en Economie et Gouvernance a invité la presse ce mercredi le 16 Septembre 2020.

Cette sortie médiatique intervient au moment où la pauvreté au Burundi est un problème continuel et  plus inquiétant. ‹‹La pauvreté au Burundi est au point même d’alimenter l’insécurité politique et l’instabilité économique ››. Dit-il.

Et d’ajouter : ‹‹Il est grand temps de s’assoir ensemble pour comprendre ce problème et prendre des décisions nécessaires pour s’en sortir››.

Faustin Ndikumana ne comprend pas pourquoi les autres pays africains sont en avance en économie alors que le Burundi reste en arrière. L’exemple typique qu’il donne est la Tanzanie qui est passé au stade des  pays pauvres vers les pays aux revenus intermédiaires.

Pour Faustin Ndikumana, cette réunion devrait donc être une grande assemblée des membres du gouvernement au plus haut sommet, les partis politiques, la société civile, les syndicats, les confessions religieuses, les institutions de recherches, les cadres de l’état, les universités, les chercheurs et les membres de la diaspora.

Pour cet expert en Economie, cette conférence pourrait être organisée au mois d’octobre car c’est une période dédiée au programme mondial de lutter contre la pauvreté et la malnutrition.

‹‹ C’est pour marquer une étape de changement, de lutter contre la pauvreté et de prioriser la résolution des problèmes économiques›› précise-t-il l’expert.

Résultats

Les résultats pour cette rencontre seront multiples. Ça va  permettre les experts de comprendre le problème de pauvreté de la même manière, de voir ensemble les causes réelles et d’analyser si les ressources naturelles que le pays dispose  justifient cette pauvreté prolongée. Il sera aussi une occasion de prendre des décisions pour abandonner toutes les pratiques qui constituent un blocage pour le développement. L’Etat, à son tour, assure ce qu’on appelle le leadership transformationnel. Donc, c’est un gouvernement qui donne une vision et mobilise l’engagement de celle-ci.

Le Conseil Economique et Social

Cette conférence aurait aussi comme résultat de redynamiser un conseil économique et social. Pour lui, ‹‹Le conseil économique et social est un organe très pertinent dans la lutte contre la pauvreté››. Il va appuyer et orienter  le gouvernement dans toutes les mesures prises en vue d’améliorer l’économie du pays.

Frédéric NTAKIMAZI