18 ans après sa faillite, Uganda Airlines concrétise de plus en plus sa relance

Ce mardi 23 avril 2019, Uganda Airlines a réceptionné  ses deux premiers avions pour se relancer. Le Président Yoweri Museveni et la ministre du Transport avaient effectué le déplacement afin de réceptionner en grande pompe deux des quatres bombardiers CRJ900.

« Nous sommes très heureux que le travail débuté il y a des mois de cela ait commencé à porter ses fruits », a déclaré la ministre. Les deux autres appareils commandés  arriveront en juillet et en septembre.

Le directeur exécutif d’Uganda Airlines, Ephraim Bagendaa, a indiqué que ces deux appareils, d’une capacité maximum de 90 places, ont une vocation régionale, précisant que deux avions long-courriers, commandés à l’avionneur européen Airbus, vont être réceptionnés en 2020 ou 2021.

Pour le démarrage de ses opérations, Uganda Airlines a annoncé l’ouverture de lignes vers Zanzibar, Addis Abeba et Harare avec un prolongement progressif de son réseau vers Bujumbura, Dar Es Salam, Juba, Johannesburg, Kigali, Kinshasa, Khartoum, Lusaka et Nairobi. Sur les lignes internationales, la compagnie prévoit se redéployer sur les anciennes lignes desservies par la défunte compagnie nationale notamment Londres et Bruxelles en Europe et Dubaï au Moyen-Orient. Mumbai et Guangzhou sont également sur le plan.

Le coût de la relance d’Uganda Airlines  détenue par le gouvernement ougandais à 100%, est estimé à 388 millions de dollars. L’Etat ougandais s’est engagé à injecter 70 millions de dollars dans la compagnie sur une période de trois ans, tandis que les 318 millions de dollars restants devraient être mobilisés auprès de plusieurs institutions financières locales et étrangères.

Please follow and like us: