Un enfant sourd a aussi droit à l’éducation

En date du 30 août 2019 s’est tenue dans l’une des salles de Mont Sion Gikungu la 1ère conférence organisée par l’ Association des Parents pour l’Education des Enfants Sourds au Burundi.APEES-Burundi. L’objectif de cette conférence était d’établir un cadre d’échange entre parents et amis des enfants sourds  sur les questions de leur éducation. Elle était centrée sur le thème : « Il faut un village pour éduquer un enfant ».

Pour Salvator KABUDENGE, le président de l’association, cette conférence est une occasion en or pour lancer les activités de cette nouvelle organisation des parents qui a comme mission de promouvoir l’éducation des enfants sourds par le renforcement des capacités  en communication par la langue des signes pour l’épanouissement social,  la protection sociale  et la réduction de  la pauvreté des familles, il a aussi interpellé les parents d’enfants sourds de se serrer les coudes toujours vu que l’union fait la force afin d’offrir à ces derniers une éducation à la hauteur.

Salvator Kabundege, Président de l’APEES Burundi prononÇant son discours

 

Une remise des certificats aux parents ayant des enfants qui ont suivi la formation en langue des signes a été décernée, ces derniers se disent très satisfaits du fait qu’aujourd’huiils sont en mesure de pouvoir communiquer avec leurs enfants sourds. Ils l’ont démontré dans un petit sketch qu’ils ont joué en utilisant les signes.

Selon Méthode BIHOYUBUSA qui est un éducateur spécialisé et enseignant à l’Université Espoir d’Afrique, les enfants  avec un handicap sensoriel et plus particulièrement les enfants sourds sont marginalisés et sont parmi les premiers à être exclus du système éducatif Burundais. De plus, de nombreux défis persistent afin d’améliorer la qualité de l’enseignement, l’apprentissage, le suivi du parcours et la réussite scolaire. Le fait de ne pas avoir accès à l’école renforce la vulnérabilité,  le niveau de pauvreté, rend les enfants plus exposés à l’exclusion sociale, à la violence et aux discriminations.  Or, tous les enfants, y compris les enfants sourds, ont droit à une éducation inclusive de base (primaire et secondaire), de qualité et gratuite, nous a-t-il dit.

Christophe Kubwimana un sourd qui s’est exprimé dans la conférence

La conférence s’est clôturée sur le partage d’expériences d’éduquer les enfants sourds entre les différents parents qui y étaient conviés et quelques recommandations ont été formulé entre autres : Insérer le programme des sourds dans l’éducation nationale pour que tous les enseignants apprennent le langage des signes, aider les sourds qui ont pu étudier à trouver un emploi et lever certains mesures prises contre les sourds tel que avoir accès au compte bancaire.

Notons que cette conférence a vu la participation des parents de différents provinces du territoire national Burundais, des représentants des sourds au Burundi ainsi que quelques autorités.

Elsie Jenny ARAKAZA

 

Please follow and like us: