Soudan du Sud: La signature de l’accord de partage du pouvoir reportée

Khartoum a fait savoir que la signature d’un accord de partage du pouvoir « préliminaire» entre le gouvernement du Soudan du Sud  et les rebelles de Riek Machar a été reportée suite à une divergence d’opinion sur l’accord de la part des belligérants.

LIRE AUSSI: Soudan du Sud : Salva Kiir et Riek Machar comptent signer un accord de partage du pouvoir

La signature de l’accord du partage du pouvoir est reportée, a annoncé le ministre soudanais des Affaires étrangères Al-Dierdiry Ahmed. Les factions devaient signer un accord de partage du pouvoir “préliminaire” jeudi après avoir accepté un cessez-le-feu permanent et le retrait de leurs forces des zones urbaines.

Khartoum s’implique de plus en plus dans les pourparlers pour trouver une issue à cette guerre fratricide. Justifiant le report de cette signature d’accord, le ministre Ahmed a fait savoir que les rivaux ont  fait des observations qu’ils souhaitent voir incluses dans l’accord.

LIRE AUSSI: Soudan du Sud : ONU impose un embargo sur les armes

Le gouvernement de Juba a envoyé une correspondance à Khartoum pour reporter cette signature. Et quant aux rebelles,  ils ne signeront pas à moins  que les revendications soient incluses  dans le document comme l’a déclaré à la presse Agouk Makour, le représentant de Machar dans les négociations.

Ce ne sera pas la première fois que les belligérants signent un accord. En 2015, ils s’étaient engagés pour la paix, toutefois, une guerre des plus meurtrières avait été éclatée en une année poussant Riek Machar à partir en exil.