Silent Disco avec RunTown DJs, la musique burundaise a eu sa place

Au moment où les chanteurs burundais se plaignent que les DJs  ne jouent pas leurs chansons dans leurs évènements, l’événement Silent Disco organisé par les Runtown DJs a fait la différence. La musique burundaise avait de la place.

Silent Disco est un évènement qui date de 3 ans au Burundi, sous l’initiative d’une jeune burundaise Gretta Kwizera. Les danseurs de casques sans fil ont savouré la musique silencieuse le 9 octobre à Cosi et le 10 à Aréna. Un évènement organisé par des RunTown DJs.

Des soirées pas comme les autres. A la surprise, sur les 3 fameuses couleurs du casque (bleu, vert et rouge) on reconnait les DJs philbyte et Zenobino par la couleur bleue. Ils ont joué seulement les chants burundais. C’est après que les chanteurs criaient haut et fort que les DJs n’accordent pas de la place à leurs oeuvres. Ils les accusent de soutenir les chanteurs étrangers que les locaux. « Nous jouons souvent les chansons burundaises mais pas en grande partie. Mais il ne faut pas oublier que les gens viennent dans des night-clubs pour danser non pas pour écouter des messages et la majorité de leurs chansons ne sont pas dansable. »

Et d’ajouter « le métier de Disc Joker n’est pas facile. Mais silent disco, nous l’avons trouvé comme une des solutions.il y a 3 fréquences auxquelles l’une est attribué aux chants burundais seulement et les trois qui restent à ceux de l’étranger » explique DJ Philbyte l’un des DJs de RunTown.

Ont-ils raison de leur en vouloir ?

Qui aurait imaginé les jeunes burundais  danser « amayaya » avec la chanson « N’umuyabaga » de Nziza Désiré .Olegue, lui, a fait bouger tout le monde avec la chanson « Doctor ». Si tu ne portes pas de casque, tu pouvais les  entendre faire chorus « jewe ndakaze, egooo, vug’izina nkwiriye, urwego ».Berry Music a invité tous les couples présents à danser dans sa chanson « Angelina ».

Les deux DJs ne se sont pas limités seulement sur la musique profane prétendant qu’ils sont en boite de nuit. Mais la musique gospel était aussi  sur leur playliste.  « Ijambo » de Eden Banga, un hit qui a rapporté Isanganiro Award et la chanson « Emmanuel » d’Apollinaire Habonimana.

Certains n’ont pas changé de fréquence. Leurs casques étaient toujours en bleu « je n’ai pas changé de fréquence, j’ai trop aimé. » nous dit channy queen l’une des stars de la musique burundaise. Ceux qui étaient à Cosi, avaient la soif de revenir le lendemain à Aréna. A  l’entrée ils demandaient les casques en Blue, ignorant qu’ils peuvent changer de couleur (fréquence) eux même.

Sur la playliste y figuraient des chanteurs tels Soso-k, Yoya Jamal, Kidum, Natacha, Dogo-A, R-flow, Miss Erica, le groupe Lion Story pour ne citer que ceux-là.

 Fabrice BIMENYIMANA