Sanctions américaines contre le Burundi: Le Ministère des Affaires Etrangères réagit

Deux jours après la sortie d’un communiqué de presse publié vendredi  19 juin 2020 par le Département de la Sureté Intérieure (DHS), le Ministère des Affaires Etrangères du Burundi vient de réagir. Selon le ministre Ezechiel  Nibigira, le Burundi est près à recevoir ses ressortissants expulsés par les Etats Unis d’Amérique.

Le Ministre affirme la volonté de son gouvernement à accueillir ses ressortissants. Toutefois, il met à nu un hic de ce dossier. «Le problème est survenu quand le Burundi a identifié qu’il ya des personnes dans cette liste qui n’était pas burundais. Nous avons mené un dialogue avec la partie des USA mais malheureusement ils se sont hâtés à prendre une telle décision» dit-il.

Et de préciser : «Nous voudrions réitérer la volonté du Burundi de collaborer avec la partie des USA pour trouer une issue heureuse à ce problème. Nous voudrions préciser que les services de renseignement et de sécurité de la partie burundais ont fait leur travail. Parmi les gens envoyés, nous avons trouvé effectivement qu’il ya des gens qui ne sont pas burundais. Nous ne pouvons pas commettre l’erreur de recevoir des personnes qui ne sont pas burundais».

Selon le ministre burundais des Affaires Etrangères, le Burundi est prêt pour continuer à dialoguer avec les Etats-Unis d’Amérique « pour que ce problème puisse trouver une réponse favorable à nos deux pays».

Ces sanctions américaines contre le Burundi entrées en vigueur  le 12 juin 2020 concernent les visas des non-immigrants exceptés les visas diplomatiques et ceux délivrés aux fonctionnaires des institutions internationales.

Armand NISABWE

Please follow and like us: