L’Ouganda sous la menace de la famine

Le gouvernement ougandais à travers son ministère de l’Agriculture parle d’une famine dans certaines régions de ce pays. Ils demandent aux commerçants de limiter les exportations de produits alimentaires et aux familles à rationner les aliments.

Au micro de Daily Monitor, Christophe Kibanzanga ministre d’Etat chargé de l’Agriculture a fait savoir que l’imminente famine serait causée par le retard des pluies et à la sécheresse qui ont duré de mars à avril, entrainant une mauvaise récolte.

«Les commerçants devraient apporter [vendre] de la nourriture dans des régions comme l’est de l’Ouganda, le nord de l’Ouganda et la sous-région de Karamoja qui n’ont pas de nourriture», a-t-il dit.

Le ministre Kibanzanga a déclaré que le gouvernement soutiendrait les mini-systèmes d’irrigation à grande échelle dans tout le pays afin de minimiser la dépendance excessive à l’agriculture pluviale, comme cela se fait actuellement.

En mars, l’autorité météorologique nationale ougandaise (UNMA), l’organisme gouvernementale chargé des prévisions météorologiques, avait prédit que la plupart des régions su pays recevraient des prévisions suffisantes, disant aux agriculteurs de se sentir libres de commencer leur culture. Mais le ciel s’est bientôt asséché et les cultures ont flétri sous le soleil brûlant.

Mme Agnes Kirabo, directrice exécutive de Food Rights Alliance, une organisation de la société civile, a déclaré que le gouvernement devrait être tenu pour responsable de son incapacité à stocker les produits de la saison précédente.

 

Please follow and like us: