Le Ministère du commerce fait un clin d’œil à la BRARUDI !

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme a lancé un communique de presse pour mettre en garde la BRARUDI. Le ministre Jean Marie NIYOKINDI ayant en charge ce ministère a beaucoup insisté sur la pénurie de certains produits de la BRARUDI, la spéculation de ces produits ainsi que de leurs qualités inconstantes.

Dans sa sortie médiatique, Jean Marie NIYOKINDI a précisé que « les produits BRARUDI deviennent de plus en plus rare ce qui a comme conséquences la flambée des prix, et la spéculation des commerçants de ces produits. De plus les consommateurs se lamentent de la qualité qui n’est pas constante pour certains produits tel que l’Amstel, la Primus, Royal et les boissons gazeuses ».

Il demande à la BRARUDI d’assurer la production permanente de ses produits tant en qualité que en quantité et aussi de mettre en œuvre des mesures renforçant les analyses et les contrôles pour garantir que la qualité de ses produits répond aux attentes des consommateurs

Quant à la BBN (Bureau Burundais de Normalisation et de contrôle de qualité), le ministre leur demande de faire des inspections inopinées des produits BRARUDI mis sur le marché. Pour ce qui est des commerçants spéculant sur les prix des produits BRARUDI, le ministère en charge du commerce rappelle qu’ une ordonnance ministérielle n º 530/540/2771 du 30 décembre 2011 portant sur la révision des taxes communales et municipales des hôtels, restaurant et débits de boissons reste en vigueur et que les commerçants qui seront identifiés en pratiquant une marge additionnelle de loin supérieur a cette ordonnance se verront sanctionnées conformément à la loi.

Jean Marie NIYOKINDI a clôturé en demandant à la BRARUDI de se ressaisir et de considérer leur système de management comme une colonne vertébrale de leur entreprise.

Elsie Jenny ARAKAZA

Please follow and like us: