L’accès à l’éducation pour les personnes en situation d’handicap au Burundi est à améliorer

Le Magazine JIMBERE en partenariat avec l’ambassade de France au Burundi organisaient ce mercredi 18 septembre 2019 un atelier de réflexion sur les réalisations et les défis d’une éducation inclusive sous le thème « L’accès à l’éducation pour les personnes en situation d’handicap au Burundi ».

Un panel sur les problèmes que rencontrent les personnes en situation de handicap que ce soit dans leur éducation ou dans leur milieu social a été animé. On notera la présence à ce panel de Moise  NKENGURUTSE représentant de l’Organisation des Personnes Albinos du Burundi (OPAB), Emmanuel  NDAYIFUKAMIYE représentant du Réseaux des Centres des Personnes Handicapés au Burundi (RCPHB), HASSAN Nusura directrice de l’Ecole Normale Supérieur(ENS) et Rubin  KARORERO qui a représenté le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur

Pour Moise NKENGURUTSE de l’OPAB les principaux défis à relever chez les albinos sont la malvoyance, la non-protection de leur peau contre le soleil, la discrimination sociale qui conduit à l’aspect psychologique.

Quant à Emmanuel NDAYIFUKAMIYE du RCPHB , les enfants handicapés sont souvent incompris par leurs  familles et sont dans la plupart des cas marginalisés. Il y a aussi l’environnement physique par exemple les infrastructures qui sont non-adapté à leur handicap, les centres spécialisés sont peu nombreux et la majorité d’entre eux manquent de matériels adéquats.

Nusura HASSAN directrice de l’ENS, qui est la première école au Burundi à avoir adoptée le système de l’éducation inclusive a précisé qu’ une sensibilisation aux près des membres du personnel enseignant ainsi que aux étudiants a été faite pour qu’ils puissent accueillir les personnes avec un handicap, chaque étudiant venant s’inscrire à l’ENS doit noter un besoin spécifique si il en a et les cours en langages des signes sont en train d’être préparés et d’autres matériaux adaptes aux personnes avec un handicap sévère vont être cherché en cas de besoin.

Le gouvernement du Burundi s’implique considérable dans l’éducation inclusive, comme l’ a signalé Rubin KARORERO et plusieurs mesures d’accompagnements de cette éducation inclusive ont déjà été prises. On notera spécialement, la mise en place de 9 écoles pilotes et 22 écoles satellites dans lesquelles sont accueillis les élèves en situation d’handicap, le budget alloué par le ministère aux personnes en situation d’handicap a été revue à la hausse. Elle est passée de 30 millions de Fbu a 140 millions de Fbu .

Roland RUGERO, Directeur exécutif de Jimbere Magazine organisateur de cet atelier a confié que l’objectif de ce dernier était de faire l’inventaire de ce qui a été déjà fait, de ce qui reste à faire et des efforts à fournir pour que les jeunes vivant en situation d’handicap puissent intégrer dans le système éducatif sans problème. Les chiffres qui ont été donné sont de 1400 élèves avec un handicap qui ont pu atteindre le post-fondamental mais à l’examen d’Etat il n’y a eu que la participation de seulement 3 élèves. Il  interpelle les medias à prendre en main la question de comment intégrer les jeunes en situation d’handicap dans le système éducatif, et comment ces jeunes la peuvent avoir accès au marché de l’emploi comme les gens normaux.

Notons que cet atelier a vu la participation des représentants de différentes associations de personnes en situation d’handicap, des éducateurs ainsi que le représentant du ministère en charge de l’éducation et l’enseignement primaire. Un documentaire de Jimbere montrant les défis quotidiens auxquels les élèves qui fréquentent les écoles spécialisées ainsi que ceux fréquentant les écoles ordinaires font face a été projeté. Ce documentaire visait à informer sur les avancées déjà enregistrées ainsi que les recommandations des psychologues et des activistes ayant à cœur l’intégration sociale des personnes en situation d’ handicap.

Elsie Jenny ARAKAZA

 

Please follow and like us: