KCB Group veut s’établir en Ethiopie

Après l’annonce de Safaricom qui veut exporter son service M-Pesa en Ethiopie, KCB Group veut dénicher aussi ce terrain de 100 millions d’habitants.

KCB Group est sur le point de s’implanter en Ethiopie, où le Premier Ministre Abiy Ahmed  déverrouille de plus en plus l’espace économique, créant ainsi des opportunités pour les investisseurs étrangers audacieux.

KCB Group a annoncé cette semaine qu’ils s’apprêtaient à s’établir en Ethiopie soit grâce à un partenariat avec une banque éthiopienne ou à l’ouverture d’une filiale à part entière dans le pays. A noter que l’Ethiopie  n’a actuellement aucune banque étrangère sur son territoire.

LIRE AUSSI: Kenya : Le service d’argent mobile M-Pesa bientôt introduit en Ethiopie

«L’Éthiopie vient d’entamer le processus de réforme qui, selon nous, conduira à un marché plus ouvert. Nous cherchons soit à établir un partenariat avec une institution existante, soit à nous installer à nouveau, comme l’a démontré notre expérience d’expansion régionale. C’est le marché que nous considérons comme un secteur de croissance clé dans le prochain niveau de notre expansion régionale» apprend-t-on du côté de KCB Group.

Le secteur des services financiers du pays est toutefois l’un des moins développés de la région. L’Éthiopie a été fermée aux étrangers et les statistiques disponibles montrent que seuls moins de 15% de ses 100 millions de personnes ont accès à un compte bancaire.

L’Éthiopie est un bon terrain car il  a toujours enregistré une croissance économique robuste, avec une moyenne de 10 pourcent au cours des cinq dernières années et les réformes du nouveau Premier Ministre semblent vouloir  attirer de plus les investisseurs.

Pour suivre de près l’évolution de ce pays, KCB Group a ouvert un bureau de représentation dans ce pays depuis 3 ans. «Nous avons mis en place notre bureau de représentation afin que, lorsqu’une opportunité se présente, nous puissions la saisir. Nous sommes très confiants que dans les deux prochaines années, nous aurons l’occasion d’actualiser cela. Notre présence en Éthiopie nous donne l’occasion de connecter la Corne de l’Afrique et de faciliter le commerce» précisent les sources au sein de KCB Group.

L’Ethiopie compte jusque là 18 banques. Et la plus part de ces 18 sont détenues par l’Etat. KCB, qui a ouvert un bureau de représentation à Addis-Abeba il y a trois ans comme première étape pour établir une présence en Ethiopie, a déclaré que le niveau d’inclusion financière reste relativement faible dans le pays, ce qui en fait une bonne cible.