EAC: Le Kenya perd 1,4 milliard $ dans l’importation du coton

(Ejo.bi) –  Le Kenya, avec sa superficie de 100.000 hectares cultivables pour le coton, veut arrêter d’ici 5 ans l’importation du coton brut pour propulser l’approvisionnement des industries textiles. C’est ce qu’a fait savoir Rajeev Arora Conseiller du Ministre de l’Industrie.

Le Kenya dépense 1,4 milliards de dollars chaque année dans l’importation du coton en valeur ajoutée. « Le Kenya perd 150 milliards de shillings (1,4 milliard $) chaque année en termes de valeur ajoutée, en raison de la dépendance vis-à-vis des importations de produits cotonniers intermédiaires qui sont transformés en des articles textiles finis » précise Rajeev Arora.

En 2018, le Kenya  avait consacré 170 millions de dollars pour l’importation de vêtements de seconde main. Le gouvernement entend porter d’ici la fin 2020, la production de coton à 10 000 tonnes contre 7 500 tonnes actuellement, grâce à une augmentation des superficies cotonnières.

Avec Agence Ecofin

Please follow and like us: