Championnat africain d’athlétisme: Francine Niyonsaba victime de la mauvaise organisation

Le Nigeria fait beaucoup parler  par sa mauvaise organisation du championnat africain d’athlétisme. Plusieurs athlètes ont passé la journée à l’aéroport de Lagos, ce n’est que plus tard dans la nuit qu’ils ont eu accès à l’hôtel. Francine Niyonsaba  est victime de ce manque d’organisation qui entache déjà cet événement.

Plusieurs athlètes issus des 4 coins de l’Afrique sont arrivés à l’aéroport de Lagos lundi le 30 juillet. Parmi eux, 5 athlètes burundais dont Antoine Gakeme et Francine Niyonsaba venus pour participer au championnat africain. Si Francine Niyonsaba n’a partagé ses images les montrant à même le sol dans le hall de l’aéroport, ses autres camarades des autres pays ont inondé depuis les réseaux sociaux, qualifiant de scandaleux l’accueil qui leur est réservé.

LIRE AUSSI: «La vie est imprévisible…», raconte Francine Niyonsaba

Notre rédaction a contacté cette championne burundaise pour savoir son état. « On n’a pas été accueilli à temps afin de se rendre sur le lieu de la compétition. Nous sommes arrivés lundi à Lagos, nous avons passé toute la journée à l’aéroport. Ce n’est que trop tard dans la nuit qu’ils sont venus nous prendre pour aller à l’hôtel. Voilà c’est à 2h du matin que nous sommes arrivés à Aseba, lieu de la compétition. Pourtant il y en a qui seront sur la piste aujourd’hui même» précise Francine Niyonsaba.

Une telle compétition est une bonne opportunité de promouvoir  l’image positive d’un pays. Après l’organisation si décriée à ce niveau, il n’est pas sûr que le pays de Muhammadu  Buhari ne rate pas son virage sur ce coup.

Le championnat africain d’athlétisme va se dérouler pendant  5 jours, soit du 01 au 05 août 2018.

Armand NISABWE