Ce qu’il faut savoir sur Pamoja Festival

Pour la quatrième fois de suite, cet été 2019 Bujumbura va accueillir de nouveau le plus grand festival gospel du pays jusqu’ici :Pamoja Festival. Hugues Safari le chargé des relations publiques de Pamoja Festival s’est confié à nous. Il nous parle du concept Pamoja Festival, nus livre son regard sur les 3 dernières éditions et la particularité de cette édition.

Ejo : Parle-nous du concept Pamoja Festival

Hugues Safari : L’objectif de Pamoja Festival est d’offrir aux chrétiens ainsi qu’à tous ceux qui aiment l’art, un espace de s’amuser dans un environnement sain, profiter du bon air de la plage toutefois en célébrant les arts urbains mais c’est aussi l’occasion d’offrir une plateforme aux artistes gospel pour qu’ils puissent démontrer leur talent. On peut comprendre que Pamoja Festival est un moyen d’atteindre les jeunes par quelque chose qui les attire le plus (la musique) en leur véhiculant un message positif.

>>>>> LIRE AUSSI: Pamoja Festival : « Nous avons mis en avant les nouveaux talents dans cette édition»

Ejo : Avec Pamoja Festival, chaque année a son thème

Hugues Safari : En 2016 il n’y avait pas un thème quelconque. On voulait introduire tout simplement le concept de Pamoja Festival au public mais par après on a vu qu’il fallait qu’on introduise des thèmes pour orienter le public d’où en 2017 le thème principal était UMUNEZERO NTANGERE (La joie absolue). Nous organisateurs et les artistes voulaient exprimer et partager au public la joie et l’amour de connaitre le Christ, en 2018 c’était MAKE HISTORY (marquer l’histoire) qui visait à instaurer une culture de célébrer la musique gospel dans un évènement grandiose comme Pamoja Festivalet que les artistes unis dans le nom du Seigneur puissent marquer l’histoire du pays. Le thème retenu cette année est SHIRA AMANGA  (avoir le courage d’oser) c’est une façon d’interpeller les jeunes avec différents talents, de s’assumer et faire valoir leurs capacités afin de faire la fierté du pays.

Ejo : Au départ Pamoja Festival réunissait les artistes de la \région (EAC) mais cette année même le Nigeria sera représenté

Hugues Safari : La première édition a réuni les artistes de l’EAC, mais lorsque tu commences quelque chose il te faut les premiers pas (rires). C’est comme un bébé qui nait, donc on a commencé avec des contacts qu’on avait déjà pour  apporter une valeur ajoutée à ce festival et aujourd’hui on a grandi on étend nos canaux et Dieu merci tous ceux qu’on a pu contacter ils  viennent toujours.  On espère qu’avec les éditions suivantes on verra venir des artistes de tous les coins du monde. On ne veut pas se limiter  plutôt on vise à toucher le monde entier. On n’est pas en mesure d’inviter tous les artistes que le public veut  mais on essaie toujours de faire de notre mieux sachant que dans la culture Burundaise avoir des invites est non seulement un plaisir mais aussi un honneur.

>>>>> LIRE AUSSI: Pamoja Festival: On ne compte que les heures

Ejo : De votre côté quelle a été l’évolution que vous avez observé avec les 3 éditions précédentes ?

Hugues Safari : L’évolution a été d’abord que Pamoja a pu réunir plus de 4000 voire 5000 personnes, aujourd’hui il est parmi les grands évènements gospel qu’a déjà connu notre pays jusqu’ici et du côté artistique on a vu et connu l’engouement des artistes de rester à l’œuvre pour avoir quelque chose de nouveau à présenter lors de chaque édition.  Et ce n’est pas pour Pamoja Festival seulement mais c’est un grand mouvement on peut parler de « Kuri beat », « Turning point»,« Campus vibe » etc. Tout cela incite l’artiste à rester actif. Il y a aussi eu naissance de Pamoja Awards en 2017. Une autre chose que les gens ignorent est que Pamoja Festival ce n’est pas juste un seul jour mais on pense aussi aux jeunes en vacances on les occupe avec les préparatifs de ce grand événement on peut dire que derrière Pamoja Festival il y a environ 200 personnes qui travaillent dans les coulisses jusqu’au jour j.

Ejo : A quoi le public peut s’attendre de différent cette année ?

Hugues Safari : Cette année, nous avons mis  en avant les nouveaux talents avec comme objectif de booster leur carrière, nous allons les aider à assumer leur talents. On aura les Victorius Team, les God’s Believers, Les Full Life, Les Reveal Jesus etc… Vous pouvez visiter leur page youtube ce sont de bons artistes donc avec notre thème SHIRA AMANGA on veut les booster et leur montrer que leur art peut apporter un changement dans le cœur et la vie des gens vu que leur message est rassembleur et pacifiste, un message d’encouragement et évangélique.

On aura pour la 1ère fois un artiste venu du Nigeria Agent Sniper, Jiji Seven qui est Burundais évoluant en Suède actuellement mais aussi des artistes du Kenya et de l’Ouganda. Ce qu’on veut c’est voir les gens garder cette culture de venir chaque année sur la plage pour s’amuser dans un bon environnement, se relaxer faire la fête et aussi faire des connections. Il y aura des tickets 5000fbu et 15000fbu qui combine le déplacement aller-retour de l’Odéon Palace vers Karera Beach ainsi que le droit d’entrée, l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 10ans

Rappelons que la 4e édition du Pamoja Festival se tiendra ce dimanche 4 août 2019 sur les rives du Lac Tanganyika à Karera Beach de 14h à 21h

Propos recueillis par Elsie  Jenny ARAKAZA

Please follow and like us: