Burundi: Seules 3 écoles spécialisées peuvent accueillir les sourds

Le 23 septembre de chaque année est célébrée dans le monde entier la journée internationale des langues des signes, une journée, qui cette année a marqué l’entrée dans la semaine mondiale sourde qui s’est clôturée en date du 28 avec la célébration de la journée mondiale des sourds. Cette dernière est célébrée le dernier samedi du mois de septembre chaque année.

La Journée Mondiale de la surdité est une journée internationale consacrée à la sensibilisation sur la surdité et la présentation de la culture sourde dont la langue des signes. C’est dans cette optique que l’Association des Parents pour l’Education des Enfants Sourds au Burundi (APEES-Burundi) s’est jointe ce samedi 28 septembre aux enfants sourds de l’école des sourds EPHATHA dans le but de la célébration de cette journée sous le thème « VERIFIEZ VOTRE AUDITION ».

Ces activités ont débuté par des travaux d’assainissement de l’école des sourds EPHATHA qui se sont suivis par le partage d’un petit rafraichissement avec les enfants sourds de cette même école. Le message de cette journée était un message de sensibilisation sur l’amélioration de la communication avec les personnes sourdes.

Salvator Kabundege, président de l’association a précisé que le fait de célébrer cette journée avec les enfants de cette école est due au fait que la plupart des parents membre de cette association ont des enfants qui vont à cette école mais aussi cette même école les aide en leur donnant un espace de rencontre ainsi que pour l’apprentissage du langage de signes.

Il continue en interpellant toute personne et surtout les parents avec des enfants sourds de s’atteler à l’apprentissage de la langue des signes ce qui leur permettraient une bonne communication avec leurs enfants, quant aux parents qui pensent que les enfants sourds ne peuvent avoir aucun avenir, il leur demande de changer de mentalités et d’amener plutôt leur enfants dans les écoles spécialisées compatibles avec leur handicap.

Pour un des parents présents à ces activités, le manque d’écoles suffisantes pour les sourds reste un frein à l’amélioration de l’éducation des enfants sourds. Sur le territoire national il n’existe que 3 écoles spécialisées pour accueillir les enfants sourds et vu l’effectif de ces enfants, ces écoles sont peu nombreuses. Il y a aussi le manque de personnels qualifiés qui reste aussi un grand problème.

Quant aux enfants sourds de l’EPHATHA, ils ont beaucoup appréciés le geste fait par l’APEES Burundi vu que c’est la première fois qu’ils voient des gens venir célébrer cette journée mondiale des sourds avec eux.

L’association APEES-Burundi qui a pour mission de promouvoir l’éducation des enfants sourds par le renforcement des capacités en communication par la langue des signes  pour l’épanouissement social, la protection sociale et la réduction de la pauvreté des familles se dit très optimiste pour la mise en application de sa mission avec l’instauration de l’éducation inclusive par l’Etat , APEES-Burundi espère voir un changement positif dans les jours à venir.

Elsie Jenny ARAKAZA

Please follow and like us: