BIAWE : un programme pour la promotion des femmes africaines entrepreneures

Le Burundi Business Incubator (BBIN), en collaboration avec l’AFAB, a organisé une cérémonie d’inauguration des activités de l’incubateur des femmes entrepreneures africaines. Ces activités se sont passées à Kigobe en face du lycée Vugizo au siège de BBIN.

Au cours de cette cérémonie, le BBIN a passé à la remise des certificats aux 21 femmes entrepreneures burundaises qui ont suivi une formation des techniques de couture moderne à travers le programme BIAWE. Girumuco Telline Féerie, une jeune femme bénéficiaire de cette formation, dans son témoignage, a admis que ce programme a été beaucoup plus bénéfique pour elles.

« Nous avons appris tant de choses. Nous sommes venues ici ignorantes. On nous a appris les techniques modernes de couture. Nous avons passé à l’utilisation des machines simples à coudre vers les machines à coudre électriques modernes » a témoigné cette bénéficiaire.

Toutefois, les connaissances acquises ne se résument pas sur la couture seulement.

«À part des techniques de couture, nous avons aussi bénéficié une formation en rapport avec l’entreprenariat et la création des coopératives » a ajouté Girumuco Telline Féerie.

Comme elle l’indique, ces femmes incubées ont eu une occasion de mettre en pratique les connaissances acquises lors de la formation. «Nous avons déjà exécuté un contrat de couture de 6000 masques pendant une période de trois jours. Nous avons travaillé jour et nuit pour l’effectuer en tout petit moment » se réjouit-elle.

De la formation à la vie Courante

L’union fait la force. Ces femmes incubées ont voulu rester ensemble pour arriver plus loin. C’est ainsi qu’elles ont créé une coopérative pour continuer ensemble ce métier noble de couture. Cette coopérative porte le nom de BIAWE 2020 TURASHOBOYE. Comme l’indique Madame Alice Manirambona, Chargée de cette coopérative, ce nom n’est pas pris au hasard.

« C’est dans l’optique de marquer un souvenir inoubliable de notre origine. Nous sommes les fruits de la formation BIAWE 2020. En plus, les connaissances acquises nous rendent capables. D’où le nom de BIAWE 2020 TURASHOBOYE » a expliqué Madame la chargée de la coopérative.

Madame Alice Manirambona a aussi souligné que les contraintes ne manquent pas.« Nous avons été formées dans un atelier bien équipé de machines modernes chères. Aujourd’hui, Nous venons de terminer la formation. Nous n’avons pas des moyens pour acheter les nôtres. Comme un parent aide son enfant dès sa naissance, nous avons aussi besoin d’un soutien des machines » a supplié Madame chargée de la coopérative.

Le Directeur de BBIN Pierre Claver Nduwumwami  a souligné que le capital principal est la connaissance. Toutefois, il ne néglige pas que toujours une certaine somme d’argent est nécessaire pour commencer un business. Il  conscientise cependant ces femmes que le BBIN va continuer à les accompagner.« Nous allons continuer à les accompagner au niveau de l’accès de crédit. Nous avons déjà sélectionné la micro finance WISE avec laquelle on va travailler » a indiqué le président de BBIN.

Pierre claver Nduwumwami a pris cette occasion pour communiquer que le programme BIAWE continue. Bientôt, on va passer à la formation d’une nouvelle promotion. Les femmes visées sont celles qui ont une certaine notion en couture.

Signalons qu’après la cérémonie, les invités ont visité l’atelier de formation de couture des femmes BIAWE pour contempler les machines modernes à coudre et la beauté des habits cousus par les apprenantes.

Business Incubator for African Women Entrepreneurs (BIAWE) a été initié par le COMESA/FEMCOM sous le soutien SPANISH FUND et NEPAD.

Frédéric NTAKIMAZI